Logo

 
Translate a word

La Monnaie-thèque

Monnaie / Antique / Romaine / POMPEE LE GRAND (mort en 48 av. J.C.)

Monnaie/Antique/Romaine/POMPEE LE GRAND (mort en 48 av. J.C.)
imagePOMPEE LE GRAND (mort en 48 av. J.C.). Denier d'argent frappé de son vivant, en 49 av. J.C. Tête diadémée de Numa Pompilius à dr. NUMA sur le diadème. R/ Proue de navire. Dessus MAGN (=Le Grand) et, dessous, PRO (COS). C 4. B 8 (Calpurnia). SYD 1032. 3,84 g. Rare et types monétaires en haut relief. TTB à SUP
Le revers commémore les victoires de Pompée le Grand contre les pirates qui contrôlaient la Méditerranée.

© InfoMonnaies.com
image
Cliquez pour agrandir
POMPEE LE GRAND. Denier d'argent frappé à Marseille en 44-43 av. J.C., sur ordre de Sexte Pompée et sous le contrôle de Q. NASIDIUS. Tête nue à droite de Pompée le Grand. Derrière : NEPTUNI et dauphin. Devant le visage, un trident. R/ Galère aux voiles gonflées par le vent. Le capitaine se tient debout sur la proue et, à la poupe, on voit le timonier. Dans le champ, à gauche, une étoile et, à l'exergue, Q NASIDIUS. C 20. B 28. SYD 1350. SEAR 1390 (Massilia et non Catane comme attribué, autrefois, dans BANTI et SIMONETTI au n°26). 3,92 g. Spécimen de toute beauté avec types monétaires bien centrés, excellent portrait et la galère du revers d'une grande finesse de frappe. Type très rare et rarissime en aussi bel état. SPLENDIDE
Après l'assassinat de César, Sexte Pompée, fils cadet du grand Pompée, qui avait survécu à son frère Cnaeus mort à la bataille de Munda en 45, devint, après sa victoire navale contre la flotte de Salvidienus, le maître de la Méditerranée. On l'avait même surnommé "le fils de Neptune". Avant de le redéclarer "ennemi public" à l'instigation d'Octave, le Sénat Romain le nomma en 44 commandant en chef des flottes de la République et l'autorisa à établir la base militaire de sa flotte puissante à Marseille où cette pièce fut frappée sous le contrôle de Q. NASIDIUS. Amiral de la flotte de Sexte Pompée, ce dernier rejoignit par la suite les forces de Marc Antoine où il assuma les mêmes fonctions. Parmi les rares exemplaires subsistant de cette petite émission monétaire, peu sont en bel état et, dans les nombreux catalogues récents consultés, les plus beaux que nous ayons repérés sont celui qui figurait au n°388 de la vente GORNY d'octobre 1991 (ex vente LEU de 1981, n°344), celui adjugé 9.000 Francs Suisses plus frais au n°296 de la vente NUMISMATICA ARS CLASSICA du 17 mai 2001 à Zurich et, enfin, celui figurant au n°91 de la vente NUMISMATICA GENEVENSIS du 18 novembre 2002.

© InfoMonnaies.com
Il existe encore 2 autre(s) monnaie(s) dans cette rubrique. Pour pouvoir les consulter, devenez Membre, c'est gratuit !


Infos Légales  |  Charte de confidentialité  |  Partenaires  |  Indépendance
Un développement spécifique Epromat © 1998-2020